19480625 Christian Spanjaard aan Matthijs Vermeulen

Christian Spanjaard

aan

Matthijs Vermeulen

Parijs, 25 juni 1948

Paris 25 Juin '48

9 Rue Ferdinand Duval

Paris 4e

Cher Monsieur,

En arrivant à Paris j'ai trouvé votre lettre dont je vous remercie de tout cœur – je ne sais encore à quelle date je pourrai vous voir – il faut que je voie mes parents avant – mais je pense que ce sera le 7 – je marie mon père le 6 et après j'irai à Winterswijk (Aalten exactement) – mais je vous préciserai cela dès que je le saurai.

Arrivons à ce qui vous intéresse – comme moi d'ailleurs – je viens de voir Donald – que je vous le dire de suite ça va très bien. J'ai passé mon après-midi d'hier à le chercher – d'abord à la Salpétrière – puis selon vos indications (heureusement car c'est là que j'ai eu le filon) à Ste Anne et là on m'a dit qu'il était à l'Hôpital Psychiatrique de Ville Evrard (Neuilly sur Marne S et O.) – c'était trop tard pour m'y rendre hier, je suis allé aujourd'hui heureusement encore une fois que j'avais votre lettre – là dessus j'ai pu le voir immédiatement. Il est en observation mais pendant les trois heures que j'ai passé avec lui j'ai pu me rendre compte qu'il allait vraiment très bien – il a eu une crise provoquée par une faiblesse physique et le moral a pris le dessus – une anémie cérébrale qui a provoqué ces troubles – il réfléchit à beaucoup de problèmes et ça lui a tourné la tête – Je l'ai tranquillisé quant à l'avenir – lui ai dit de ne s'inquiéter de rien – de se refaire physiquement. Il a reçu votre télégramme – demain je vais à Louveciennes voir une amie qui va le voir et je ferai d'elle notre agent de liaison pour envoi d'argent et de ravitaillement. Il est bien – propriété agréable, docteurs bien gentils (ils m'ont donné ce formulaire à remplir par le père) – il a un peu faim dimanche je retournerai avec du ravitaillement. Et à mon passage suivant je le verrai encore. Si vous voulez me préciser quelque chose – je repasse ici, retour d'Agen (av. d'aller en Hollande) vers le 2 Juillet – même adresse 9 Rue Ferd. Duval.

J'espère que cette missive vous tranquillisera et vous consolera

votre tout dévoué: Père Christian

Verblijfplaats: Amsterdam, Bijzondere Collecties UvA