19610608 Roland Van der Meulen aan Matthijs Vermeulen

Roland Van der Meulen

aan

Matthijs Vermeulen

Saumur, 8 juni 1961

5 quai du Roi René

Saumur

(M et L)

le 8 Juin 1961

Mon cher Theys, Chères Théa et Odile,

Merci de ta lettre du 4 courant, merci des nombreuses démarches que tu as faites. Excuse-moi seulement si je te les ai décommandés, l'administration est souvent contrariante et la multiplicité des services fait que ce que l'une demande n'est pas toujours exigé de l'autre.

Je veux te rassurer d'abord quant à notre prochaine visite: Mon beau-frère ayant fait son voyage en Avril ne le renouvellera pas en septembre et ne sera donc pas des nôtres. Lorsqu'il avait su notre projet de voyage il avait exprimé le désir de nous accompagner et nous avions déjà entrevu la possibilité d'une grande boucle par le Luxembourg et l'Allemagne où nous serions revenus sur les lieux de notre commune captivité. Mais tu vois, tout cela est annulé par ce voyage inopiné d'Avril. Naturellement je préfère cent fois que nous nous retrouvions entre nous après 15 années. Mais il m'était difficile d'écarter le désir de mon beau-frère.

Tu sais que j'ai reçu enfin des nouvelles de Donald, après plus d'un an de silence, de ce pauvre Donald devrais-je écrire car il a abandonné le Ministère de la Justice pour aller 9 mois dans un centre de formation professionnelle accélérée pour apprendre le métier de plombier, a travaillé longtemps dans les tranchées et dans la boue à poser des canalisations, pour attraper une bonne sciatique et s'apercevoir enfin que sa santé ne lui permettait pas un tel métier, abandonner tout cela pour aller travailler dans une usine de Radio Télévision, faire pour cela 80k A et R en scooter par jour. Un vrai métier de bagnard des temps modernes et certainement nuisible à sa santé autant que le travail dans la boue. Souhaitons qu'avant l'hiver il trouve une solution plus rationnelle à ses déplacements.

Je vous écris en ce moment dans la chambre d'une clinique de Saumur: c'est Joëlle qui se fait opérer des végétations de son nez, cause de ses fréquentes rhumes. L'opération va avoir lieu dans quelques instants. Joëlle est courageuse.

11H L'opération est fini. Après quelques pleurs Joëlle s'est endormie et je pense que tout ira bien.

Philippe qui a subi cette opération doublée de celle des amygdales il y a plus de 6 ans, a passé avec succès le certificat élémentaire et passe aujourd'hui l'examen des bourses et celui d'entrée en 6e. C'est un enfant intelligent mais étourdi qui peut faire très bien. Il a cette année presque toujours eu et gardé la place de premier en classe. Sorti 2e de son école et 6e du canton ce n'est pas mal. Il travaille en outre toujours le piano. Cela a été dur au début pour le maintenir, mais de savoir que bientôt "grand-père Vermeulen" va l'écouter, alors il se donne plus à fond. Il a un bon jeu, mais assez nerveux et tes conseils lui seront utiles après ceux de son professeur. Marie-France a passé une année scolaire médiocre parce que paresseuse, car cette fille travaillait bien auparavant. La preuve en est que nous avons dû être très sévère avec elle et que depuis quelques temps les notes sont meilleures. Mais la discipline est toujours mauvaise: elle dit elle-même qu'il lui est impossible d'être sage, de ne pas bavarder, de ne pas dissiper les autres. Tout cela ne serait pas grave si cela ne se ressentait pas trop sur le travail proprement dit. Mais Marie-France est jeune, a eu 12 ans le 17 avril dernier et est en 5e classique avec des élèves plus âgés qu'elle-même et c'est remarquable que cette promiscuité n'ait pas nuit d'avantage sur son caractère. Nature indépendante, voire même foncièrement égoïste et très personnelle son assimilation dans n'importe quel milieu est très difficile et pose toujours un tas de problèmes pas toujours facile à résoudre. En piano Marie-France progresse toujours, mais je trouve son jeu moins sûr que celui de Philippe quoique plus évolué, plus difficile parce que plus avancé. Tes conseils lui seront très nécessaires aussi.

Oui c'est donc en Septembre que nous nous reverrons. J'ai bien songé faire le voyage en Juillet mais Marcelle et les enfants (qui vivent en Immeuble du 1er Janvier au 31 Décembre, sans cour ni jardin) ont besoin de se reposer et de changement d'air et nous avons loué le mois de juillet au bord de la mer, un petit pavillon très agréable avec jardin à deux pas de la plage, dans un village tranquille. Juillet parce que en Août je dois assurer la permanence dans l'Entreprise où je travaille. Mais si pour des raisons personnelles d'organisation, ou autres, vous aimeriez nous voir dans la dernière semaine d'Août au lieu de la 1re semaine de septembre dites-le nous et ce sera facile à réaliser.

Nous aimerions vous apporter à tous trois et à Anny quelque chose de France que vous désirerez particulièrement avoir et dites-nous simplement, bientôt, ce que vous aimeriez que nous vous apportions et si quelque chose vous manque plus qu'une autre. Tu sais Theys combien cela me ferait plaisir de vous aider un peu. Je t'ai tellement délaissé en ces 15 ans et j'aimerais me racheter dans la mesure de nos possibilités. Dans l'ensemble on ne peut pas dire que la vie soit chère en France et j'ai la chance d'avoir un bon salaire. Bien sûr nous ne faisons pas de folies, nous calculons beaucoup et ces années de changement, de déménagement, pour parvenir à une certaine stabilité, nous ont beaucoup pesé mais nous nous en sortons tout de même avec le courage, la persévérance et la patience – Et maintenant nous voilà lancé dans la construction de notre bicoque. De ce côté tout devrait aller bien, mais ce n'est pas si facile que cela et combien de difficultés, de tracasseries de tout ordre avons-nous déjà dû surmonter et aurons-nous encore à surmonter. Là plus qu'ailleurs la patience est de rigueur.

Je relis en ce moment ton livre "L'Aventure de l'Esprit“ et le relire j'y découvre un tas de choses merveilleuses que la première lecture ardue m'avait cachée. J'ai fait lire ce livre à plusieurs amis. Instituteurs, étudiants, Père Jésuite, chacun donne son avis, note ses impressions et le dernier le Père Jésuite m'a écrit de Lyon, une longue lettre-critique que je te ferai lire si tu le désires. C'est un de ces lecteurs, Maître en Théologie, d'une intelligence rare, dont l'avis peut t'être utile. As-tu déjà écrit une suite à ce livre: si oui j'aimerais la lire –

En attendant de se revoir et ma prochaine lettre, je vous embrasse tous très affectueusement et tous se joignent à moi pour en faire autant –

Roland

Verblijfplaats: Amsterdam, Bijzondere Collecties UvA