19590223 Donald Van der Meulen aan Matthijs Vermeulen en Thea Vermeulen-Diepenbrock

Donald Van der Meulen

aan

Matthijs Vermeulen en Thea Vermeulen-Diepenbrock

Neufchâteau, 23 februari 1959

Neufchâteau le 23/2/59

Cher Miaw, chère Théa,

chère Odile,

C'en est assez d'avoir laissé passer les anniversaires de longues semaines sans vous donner de nouvelles. Je ne comprends pas que je peux me montrer aussi insensible. Pourtant je pense à vous et me promène souvent invisible autour du Nid.

J'imagine que tout va bien et que les santés s'améliorent. Odiltje que je regrette de ne pouvoir t'embrasser comme une mignonne petite sœur que tu es. Peut-être cette année passeras-tu la frontière? Alors nous serons sur ton chemin. Et vous Théa je sais que vous pensez bien à nous et nous pourrions faire signe de vie plus souvent. Il y a beaucoup de changement en ce moment ce n'est pas au point je vous en reparlerai.

Tout le monde va bien – Miaw – tu imagines que j'ai fété le 8 de ce mois. Ce n'est pas gentil de n'avoir pas écrit de ma part. Mais une étroite communion n'est-elle pas valable aussi. Une bonne nouvelle: L'Aventure a opéré le matin du 12 une seconde résurrection. Merci à toi encore. J'ai retrouvé grâce à toi des chemins merveilleux.

Je t'embrasse bien fort et très tendrement

ton Donald.

Verblijfplaats: Amsterdam, Bijzondere Collecties UvA