19440903 Josquin Van der Meulen aan Matthijs Vermeulen en overigen

Josquin Van der Meulen

aan

zijn ouders, zuster, broers en verloofde

leger te velde (Corsica), 3 september 1944

Le 3. Sept. 44.

Très cher Theys, très chère Fofo, très chère Anny, très cher Roland, très cher Donald, ma chère petite Aline.

Combien je serais content si cette carte peut vous parvenir. Vous attendez sûrement avec impatience ces nouvelles de même que moi j'attends des vôtres. Je suis très bien au physique comme au moral. Ma confiance en l'avenir pour ce qui vous touche et pour ce qui me touche est toujours aussi grande. Dès mon arrivée je suis entré dans les "Commandos". J'ai eu des difficultés, j'ai des déceptions mais je continue à faire mon devoir ce qui est ma grande consolation, dans une si longue séparation. Je pense que vous promettre d'être au milieu de vous pour la Noël n'est pas être trop optimiste. Est-ce que Louveciennes a souffert? Theys ton moral est-il bon? Comment va ton travail? Et matériellement? Si vous avez des difficultés écrivez à Mr Guadet dès que l'Assemblée sera à Paris. Exprimez-lui ma profonde amitié. Si vous avez besoin il vous aidera jusqu'à ce que Roland, Donald et moi puissions remplir ce devoir ensemble comme je l'espère. Surtout bon courage! Dès que je pourrai je vous enverrai mes économies. Priez pour moi. Je vous embrasse tous et surtout Theys et Fofo.

Josquin

transcriptie verloren gegaan