19440516 Josquin Van der Meulen aan Matthijs Vermeulen en overigen

Josquin Van der Meulen

aan

zijn ouders, zuster, broers en verloofde

Lerida, 16 mei 1944

Hotel Moderno.

Lérida le 16 Mai 1944.

Très cher Theys, très chère Fofo, très chère Anny, très cher Donald, très cher Roland.

Petite Aline chérie,

Ce soir j'ai la très grande joie d'avoir de vos nouvelles! Tu ne peux savoir Fofo quel plaisir j'ai eu a revoir ton écriture. C'est ta carte du 29 Avril qui m'est arrivée. J'avais écrit avant le 10, mais probablement ça n'a pu arriver. Aline aussi aurait dû recevoir de mes nouvelles. Enfin il faut se contenter de ce que l'on a! Je t'embrasse bien fort Fofo et toi aussi ma petite Aline que j'aime tant. Maintenant Aline sur toutes les lettres que je t'ai envoyé il y en a bien une d'arrivée j'espère? Cette nuit je rêvais de toi justement. Je te téléphonais de Lerida! Tu me disais avoir reçu trois lettres mais n'avoir pas encore répondu! J'étais navré, mais je t'excusais étant si content de t'entendre au bout du fil!!

Pauvre Doudie! Enfin j'espère que tout va quand même pas trop mal pour lui. Mon vieux tu te souviens du chêne? Le bon temps. Tu vois du pays avec tes lapins! C'est la vie mon vieux. Si tu as le cafard fais comme moi, enfermes-toi et penses avec force à tout mais alors à tout ce qui t'est cher et ça ira mieux. Même si tu en pleures. C'est de l'homéopathie à la Vincent!! C'est si bon une retraite! Bon courage mon vieux.

Je suis heureux Theys de savoir que tu travailles avec Baudelaire. C'est un chic type! Est-ce que "Le Balcon" est dans "les fleurs du mal"? Je saurai ça plus tard! Tu te rappelles lorsque tu me faisais lire "la Charogne"?1 Bon souvenir! Je t'embrasse et te dis bon courage – ton fils Josquin.

Mon Fofo je ne savais pas l'existence de ce procédé Philipps Miller. J'imagine assez bien le fonctionnement. J'aurais aimé entendre et voir. Plus tard...

Petite Aline chérie merci pour tout ce que tu fais pour mes chers parents. Cette chère chambre! Elle doit être jolie du moment que c'est toi qui t'en occupe. Encore merci pour ça. Je te souhaite tout le courage possible et je prierai encore pour toi. J'espère que demain m'arrivera une lettre de toi. Sinon demain après demain! Enfin avant mon départ. Je t'aime de tout mon cœur que je garde précieusement pour toi. Josquin.

Anny comme je le vois tout va bien. Tous les samedis au Sacré Cœur comme avant. Tes prières me font beaucoup de bien. Je n'ai jamais eu autant de courage que ces derniers temps. J'espère qu'il n'est pas trop abimé le Sacré Cœur par ce stupide bombardement. C'est vrai que s'Il est parterre "ils en referont un mieux, en béton"!! Tristesse. Et partout pareil. Je t'embrasse. Salut. Josquin.

Au revoir et bons baisers à tous.

Josquin.

[onder dagtekening, in het handschrift van Anny Vermeulen-van Hengst:] reçue le 16 juin

Verblijfplaats: Amsterdam, Bijzondere Collecties UvA

  1. 'Une charogne': gedicht Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal.