19440426 Josquin Van der Meulen aan Matthijs Vermeulen en overigen

Josquin Van der Meulen

aan

zijn ouders, zuster, broers en verloofde

Lerida, 26 april 1944

Hotel Moderno

Lérida le 26 Avril 1944.

Cher Theys, chère Fofo, chère Anny, cher Roland, cher Donald,

Chère petite Aline,

Voilà une lettre de plus qui tombera dans cette petite boite aux lettres du "mas" familial. Combien de fois ai-je vu cette chose de forme variable, et de couleur tantôt blanche, tantôt bleue, rarement verte, se glisser lestement dans la fente, et après avoir fait un plané sans finesse s'écraser au sol pour y rester jusqu'à ce que l'un des nombreux intéressés vienne la chercher? Fofo l'a vu? En route, elle court! Anny aussi? Moi jadis! Theys lui il est mal placé mais souvent il arrive en bas au bon moment! La pensée de chacun travaille. Est-ce de Roland? Est-ce de Donald? Est-ce de Josquin? Est-ce de Bruno? Dans le nombre il y en a bien un qui déçu, se dit ça sera pour demain! Et la vie continue!

Oui la vie continue pour vous comme pour moi. De chez vous les nouvelles me parviennent par les journaux, par la radio (malheureusement plus rarement). A la Grâce de Dieu! Je m'en remets avec grande confiance au Maître de mon destin. Je voudrais entendre de la musique. C'est là ma plus grande privation. Il y a quelques jours, je suis allé chez un marchand d'appareils de radio pour essayer d'en louer un. Je n'y ai pas réussi, malheureusement! La confiance est difficile à établir, le matériel est rare et cher alors... Mais j'ai pu essayer quelques postes, écouter la fin de Polyeucte,1 un menuet de Mozart. Enfin, entendre parler français, entendre la troupe de l'Odéon, entendre la douce musique de Mozart, c'est si bon, et ça ramène tant de souvenirs agréables. Les circonstances ont fait de ce voyage une vaste retraite. Je ne trouve de joies que dans le travail, que dans la prière, et dans le ressassement des souvenirs passés. L'avenir, je n'y pense que lorsque le passé me le rappelle. Heureusement que je n'avais pas d'illusions et que le peu d'expérience du "business" m'avait prévenu contre un optimisme déplacé. Si! Optimiste, et tenace je l'ai été pendant tous les durs moments, là où l'élémentaire de la partie se jouait. Mais pour ce qui est de la suite, et de ce que l'on peut attendre des hommes et des choses, je garde une raisonnable moyenne d'optimisme. Ma carrière? Où est-elle pour l'instant? Dieu seul le sait! Quand je pense à l'avenir je me vois d'abord un dur chemin à parcourir. Je profite le plus possible de ce que le temps m'apporte d'enseignements. Après commencera ce que Dorgelès a peint dans le "Réveil des morts". J'espère que Dieu me permettra d'y participer, et de réaliser le rêve de paix, de foi et de travail que nous avons fait Aline et moi.

Ma fidélité continue, Aline. Tu dois te dire, pour qu'il m'en parle si souvent c'est qu'il doit avoir du mal à tenir la rampe. Que non! Mais comme les enfants je suis fier, d'être sage! A part ça j'ai fait la conquête du cœur d'une Espagnole blonde qui sert à l'Hôtel où je loge. A force de me voir... Ça me permet d'avoir à manger. En contre partie je ne peux rien lui offrir! Porqué vos esta fiel a vuestro promesa? Elle ne comprend pas ça! J'apprends l'espagnol petit à petit comme ça! Et puis j'étudie les caractères. Ici c'est vraiment intéressant.

Oui je suis fidèle à ma promesse? Porque yo querer mucho Alina! Voilà tout le secret! J'espère vers le 10 ou le 15 Mai avoir une lettre de vous, et d' Aline bien sûr. Je voudrais partir avant cette date mais il n'y a que peu d'espoir. Le Destin fait ce qui est écrit! Je fais toujours mon possible pour ne pas le contredire et au besoin pour l'aider. Comme j'ai encore du travail, et que j'attends la visite d'un prêtre je vais terminer ici ma lettre. Excuses.

Au revoir à tous. Theys je t'embrasse bien fort aussi que Fofo, Anny, Donald. Aline ma petite chérie tu as, avec mes plus doux baisers, l'expression de mon amour et de mon attachement le plus solide. Ne crains jamais rien même dans le moment d'abattement < ce n'est pas moi qui traverse ces moments, mais peut-être toi, quoique je ne le pense pas?>, dis toi que mon cœur est à toi et tout ira mieux. Mon cœur tu sais ce qu'il est.

encore au revoir –

votre Josquin.

[onder dagtekening, in het handschrift van A. Vermeulen-van Hengst:] reçue le 22 mai

Verblijfplaats: Amsterdam, Bijzondere Collecties UvA

  1. Tragedie van Corneille.